Isère, en Chartreuse
04 76 08 50 40

Appelez le 15, massez, défibrillez

3 gestes pour sauver une vie !

Chaque année plus de 40 000 personnes meurent d’un arrêt cardiaque hors des milieux hospitaliers soit environ 100 par jour. Grâce à l’installation de ce défibrillateur dans notre village, nous pourrons contribuer à sauver des vies en maintenant en vie la victime jusqu’à l’arrivée des secours.

Si vous êtes témoin d’un arrêt cardiaque, entreprenez de toute urgence les 3 gestes qui sauvent : appelez les secours, débutez immédiatement le massage cardiaque et si possible utilisez un défibrillateur. Dans tous les cas, osez !

Le pire est de ne rien faire. Vous n’avez que quelques minutes pour agir…

Avant toute chose, placez la victime dans une zone sécurisée, pour elle comme pour vous (à l’écart de la circulation, en dehors des escaliers, à distance du passage, etc.). Pratiquez ensuite sans attendre les 3 gestes qui sauvent.

1

Appelez les secours

La victime s’écroule. Elle ne réagit pas et ne respire pas normalement. Demandez à quelqu’un de prévenir les secours d’urgence (le 15, le 18 ou le 112) et d’apporter immédiatement le défibrillateur automatisé externe. Faites tout cela vous-même si vous êtes seul.
  • Décrivez ce que vous avez vu et l’état de la victime (elle est inconsciente, elle ne respire pas…).
  • Donnez l’adresse précise du lieu où se trouve la victime.
  • Dites ce qui a été fait ou ce qui est en train d’être fait (victime étendue, le massage cardiaque est commencé…).
  • Si rien n’a été fait, suivez les consignes qui vous sont données.
  • Ne raccrochez pas avant que l’opérateur ne le précise.
2

Massez le cœur de la victime

Débutez la réanimation cardiopulmonaire ou massage cardiaque en attendant l’arrivée du défibrillateur.
  • Allongez la victime sur le dos sur une surface dure.
  • Mettez-vous à genoux contre la victime, sur le côté.
  • Positionnez les mains l’une sur l’autre, un peu en dessous du milieu du thorax, les bras bien tendus.
  • Appuyez de tout votre poids, bien au-dessus : ce ne sont pas les bras ni les mains qui appuient mais tout le corps.
  • Ce sont des pressions fortes : enfoncez les mains de 5 à 6 cm dans la poitrine et relâchez complètement le thorax entre chaque compression.
  • Effectuez les pressions sur un rythme régulier de 100 par minute, par séries de 30 compressions consécutives.
  • Si vous avez été formé, vous pouvez pratiquer une ventilation pulmonaire (bouche-à-bouche) au rythme de 2 insufflations toutes les 30 compressions thoraciques, sinon poursuivez le massage qui est le geste majeur jusqu’à ce que le défibrillateur vous ordonne d’arrêter ou jusqu’à l’arrivée des secours.
  • Même si vous avez l’impression de mal effectuer le geste, continuez : mieux vaut un massage cardiaque imprécis que pas de massage cardiaque du tout.
3

Défibrillez

Dès que le défibrillateur est disponible, mettez-le en marche et suivez les instructions de l’appareil. Continuez à suivre les instructions du défibrillateur jusqu’à l’arrivée des secours.
  • Utiliser un défibrillateur automatisé externe si un appareil est disponible à proximité.
  • Très simple d’utilisation, cet appareil guide vocalement, étape par étape, et garantit une utilisation sans risque.
  • Les défibrillateurs sont disponibles dans un nombre croissant de lieux publics : centres sportifs, galeries commerciales, mairies, places du marché, pharmacies… mais également dans les entreprises, voir des grands ensembles.
  • S’il n’y en a pas à proximité, débutez le massage cardiaque sans vous arrêter jusqu’à l’arrivée du défibrillateur et/ou des secours.
Une formation aux premiers secours et à l’utilisation du défibrillateur sera proposée, dans les prochaines semaines à tous les Marimontois qui le souhaitent. Cette formation aura lieu sur la commune et sera animée par des professionnels de la santé agréés.